Margaux ? Le nom d’une boîte à musique humaine

Le café Margaux, a, comme annoncé, dans le Dauphiné Libéré, réalisé des heures d’images et de sons, prouvant le travail de fond qui peut être fait, avec des hommes de bonne volonté, allant d’un sillon à l’autre, comme à l’époque du grand concert donné en 1972 par le couple le plus controversé de l’histoire du rock : Yoko Ono et John Lennon.

En face du café « Le Margaux », il y a la table portant le nom de cette mystérieuse reine, à la fois Queen, à la fois Bambina, Bambina comme « Una Bambina bionda e blu », l’histoire chantée par les italiens Nino Ferrer et Vincent Tondo. La rapsodie en bleu, la Bohemian Rhapsody, nous permettent d’oublier tous les cauchemars. Des cauchemars, nous en faisons tous, les yeux ouverts ou fermés et pourtant, nous clamons haut et fort, en citant Rino Gaetano que le ciel est de plus en plus bleu, en italien : Ma il cielo è sempre più blu, comme dans la chanson de Rino Gaetano.

Dans les rues de Grenoble, le rayon de soleil tant attendu réchauffera bientôt les coeurs des petits enfants de près de 30 ans, près de 50 ans, près de 60 ans et plus…des petits enfants écoutant en boucle le projet « Baciami Infinity Plus » réalisé à l’occasion du ciné-concert du 2 décembre 2017 ayant eu lieu à Nice au profit de l’association « Un enfant par la main », un concert destiné à encourager le financement de certificats de naissance d’enfants nés en Indonésie…En Indonésie …et pourquoi si loin ? Réponse : parce les souffrances lointaines de certains enfants sans aucune défense, sont liées aux trafic d’organes… Si l’on enregistre pas la naissance des enfants, les enfants n’existent pas…et c’est la porte ouverte aux abus les plus inimaginables, les plus abominables. Stan Harrison nous fera signe de loin, depuis les Etats Unis d’Amérique… Stan Harrison, vous connaissez bien sûr un autre Harrison, prénommé George… Nos deux Harrison n’ont sans doute aucun lien de sang évident, mais le nom de famille qu’ils portent, et qui se traduit en français : Fils de Harry, met dans la lumière des correspondances de sons, des échanges entre fils d’une maman unique, d’origine italienne : Mamma Musica.

Alors…si vous passez par Grenoble, allez faire un tour sur la place Claveyson, où il y a un restaurant, et des garçons qui chantent « Si maman si », une composition de Michel Berger, alias le fils du docteur qui savait des poèmes et des poésies, sans les avoir jamais apprises par coeur. Que serait le monde de la musique humaine sans des garçons comme David Bowie, fan du mime Marceau, sans ces notes de saxophone jouées par Stan Harrison en sa compagnie, en compagnie de Bruce Springsteen…Springsteen ? Encore un nom de famille magique contenant le mot : spring… Spring ? en français : Printemps, en italien : Primavera… Printemps, primavera, ce c’est pas le même genre puisque le mot printemps est masculin, le mot primavera est féminin…et pourtant ce mot désigne la même saison… Parlons de complémentarité, dans l’expression de points de vue, entre amuseurs et docteurs, en allant au fond des choses et réaliser que la façon la plus efficace, pour apprendre quoique ce soit, est d’avoir des activités qui nous plaisent  beaucoup, qui nous amusent en somme. Le philosophe Edgar Morin et le Ministre de l’Education Nationale ont écrit un livre ENSEMBLE…à ce sujet, alors lisons ce livre, il donnera sans doute l’envie de surmonter les difficultés évoquées par Anne Ruffiot, dans son pavé « Les enfants en difficulté à l’école ». Anne Ruffiot ??? C’est qui ? C’est qui ? Regardez « Boum », un clip produit avec Vincent Dominique Tondo et Fils, à l’occasion d’un concours organisé par France Inter pour célébrer le centenaire de la naissance de Charles Trénet… Pour les profs, 500 millions d’euros seront débloqués en 2021… Messieurs de la France des casseurs de dents, des casseurs de c…. , des casseurs de vitrines, si vous vous étiez, comme s’émerveillent les enfants sages qui dansent le slow avec leur maman, à l’occasion de la nouvelle année, une nouvelle année qui s’annonce fastueuse, pour celles et ceux qui ont eu la bonne idée de partager le dernier repas de l’année 2019, au restaurant La table du Margaux, une table où ce qui ce qui est servi sur assiette, et dans les oreilles, est bon pour tous les palais, pour toutes les oreilles, même les plus petites. Le restaurant est ouvert du mercredi au dimanche inclus et il convient de réserver en appelant le chef d’orchestre de cette histoire, autrement dit Thomas Cartil. Site du projet www.corato.eu.com – Tel. +33 (0)6 70 86 16 82

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *