« Tant mieux pour le sud de Nino Ferrer », parola di Tondo Vincent

Dans la nuit précédant Noël 2019, nous avons défendu l’histoire d’un groupe ayant pour nom : FILS. En effet, il y des filles, il y a les fils, dans cette histoire belle, et vraie, une histoire racontée inlassablement par le collectif Fils, le masculin l’emportant. Les Fils en question sont valorisés par les traits d’union que sont les poèmes mis en chanson, par destin, avec des filles uniques incarnant les plus belles mélodies, chantées en anglais, des mélodies « secrètes », sans éditeur, comme HAPPY TO BE USEFUL, mélodies ayant pour suite « TU VU ABALLA », traduction : « Tu veux danser » en dialecte des Pouilles avec l’accent parisien, accent exprimé par la transcription ABALLA et non pas ABBALLA’, abballà comme il écrit sur le tourne-disques de Tondo and Co, un tourne-disques virtuel mis en ligne par la Ville de Molfetta, suite à l’apparition remarquée sur scène de Vincent Tondo en compagnie de son fils Antoine-Guillaume Tondo et de sa mère, le 24 juillet 2004.

Molfetta est une Ville de la Paix regardant la mer, en italien : il mare. En italien, la mer est un substantif masculin, alors Vincent Tondo a imaginé La mer danser un slow en particulier, avec Il mare, emmenant avec lui son fils Antoine-Guillaume alors âgé de 10 ans, pour ramener en France des images montrant la réaction du très nombreux public rassemblé en bord de mer. Aux baguettes de chef d’orchestre de Tu vu aballa : Eric Wilms, un homme de la génération de Vincent Tondo et qui a travaillé au service de CHARLES AZNAVOUR, les 25 dernières années de sa vie. En 2004, l’idée de Tondo and Co, « i Tondo and Co », était de prouver une bonne fois pour toute que les voix d’origine portent des chants intemporels, des hymnes, comme par exemple L’hymne à l’amour, La vie en rose, créés par Giovanna Gassion, connue dans tous les mondes sous le nom de EDITH PIAF. Edith Piaf, Charles Aznavour, il y a bien sûr un lien historique entre ces deux personnes à la trajectoire qui fait rêver, au point d’être à l’origine de succès de millions de gens, de succès sur le plan personnel, ce qui est merveilleux. Réussir sa vie, en effet, est beaucoup plus intéressant que de réussir dans la vie, n’est-ce pas ? La jeunesse d’aujourd’hui vous le confirmera, les enfants aussi, à travers leur regard émerveillé. Etre regardée, regardé avec amour, porte, aussi Les Tondo and Co sont considérés comme « dei portatori di un sound ricco di emozionanti messaggi di pace e amore – traduction littérale de ce qu’a dit une journaliste de télévision : porteurs d’un son riche en émouvants messages de paix et d’amour -. Pour être reconnus de la sorte, vous vous en doutez, on ne triche pas, on est simplement soi-même, parce que l’on ressent fortement que l’on ne vit que d’amour et de rien d’autre. Un célèbre philosophe italien, à savoir Silvano Agosti, est d’accord sur ce point, et défend cette idée d’une manière plutôt efficace : le film D’AMOR SI VIVE, un film sous-titré en langue française et portant le titre ON NE VIT QUE D’AMOUR… A suivre, que certains le veuillent, que certains l’ignorent voire condamnent ce genre de projet de plus en plus visible, au nez et à la barbe de voleurs, de menteurs, de tueurs qui sourient pendant qu’ils assassinent, au nom de Dieu, au nom la loi, comme le décrit John Lennon, dans sa chanson : A WORKING CLASS HERO. Ils y a en effet, certaines personnes dont l’existence est ignorée, comme si les personnes en question n’avaient rien fait d’important. Il y a fort longtemps, un certain Rouget de l’Isle écrivait les paroles de La Marseillaise sur sur une musique italienne. Quel enseignant insiste sur ce point dans les Ecoles de la République ? Quel enseignant se souvient du concert donné à Rome le 3 juillet 1992 ? Sous quel nom ce concert a été donné à l’occasion des 500 ans de la découverte des Amériques par Christophe Colomb ? Qui en effet ce souvient du nom de cette « majestueuse voix du Brésil » (guide Akaï 1992) ? Qui a chanté un poème italien, un poème évoquant en italien, un bateau, un poème prenant la forme d’une déclaration d’amour de Paris à Rome… Pas une ligne dans un journal français à propos de l’auteur du poème, à propos de la chanteuse vivant à Paris depuis des années… Ce n’est pas grave, n’est-ce pas ? Parce qu’en effet rien n’est grave, il convient simplement de préciser les choses, de défendre le partage des succès et cesser de se retrancher derrière la fatalité en disant : un succès est avant tout un malentendu. Que la France râleuse se réveille et réalise enfin, la chance qu’elle doit se donner en prenant en considération les bonnes familles d’origine italiennes qui ont fait la France la plus crédible, à savoir la France animée par les bons sentiments. Imaginez un papa italien et une maman française, créer ensemble un classique d’entre les classiques : BESAME MUCHO. Imaginez que cette création existe vraiment.. Effectivement, elle existe sous forme d’album portant ce titre : NINO FERRER & CIE. À bientôt, bien chère lectrice, bien cher lecteur dans le cadre de ce projet qui fait l’actualité d’Antoine-Guillaume et Vincent Tondo www.quitusais.it/experience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *