Quand le nord vole vers LE SUD…

Quand le nord vole vers LE SUD, on invente une machine à remonter le temps, pour corriger les graves erreurs d’une histoire. On ne va pas en rester à ce fameux « tant pis » que de nombreuses personnes se sentant terriblement seule, ont repris pour baptiser leur animal de compagnie. Il y a beaucoup de chats appelés « Tant pis » ! Le savez-vous ? Et si plutôt on écoutait « South » : la V.O de « LE SUD », de « IL SUD » , mélodie créée en premier par le flamboyant joueur de guitare à quatre cordes, accompagnateur d’une certaine Nancy…et si on écoutait « Nock Italia Radio »… Le Nock’n noll vous ne connaissez pas encore, demandez à Cristina Tonin, qui, d’après ce que je sais, chante du Nock’n depuis toujours, en affichant sa voix comme on s’affiche comme le reflet exact d’un père amoureux d »une BELLE, avec deux L, avec deux AILES, comme chez Wings et les Beatles… Rendez-vous le 24 juillet pour savoir pourquoi nous nous attardons sur l’histoire italienne d’Elisabetta Browning…(à suivre) 

One thought on “Quand le nord vole vers LE SUD…”

  1. Au debut de l’automne, beaucoup d’oiseaux migrent sur de longues distances, principalement depuis les zones temperees, vers le sud, puis reviennent vers le nord au cours du printemps. Les zones temperees nordiques offrent l’avantage d’avoir des jours plus longs que les zones meridionales et elles offrent de plus longues plages de temps aux oiseaux pour nourrir leurs jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *