Merci Jacynthe !

Merci Jacynthe ! Où je me trouve, le matin est chaud et beau puisqu’il y a du bon café italien, un café particulier puisque je le partage au son d’une cassette qui a été dupliquée la première fois en 1991 au profit d’enfants en particulier, pour qu’ils jouent jusqu’au bout de leur courte vie… En effet, la vie est si courte quand on est un petit enfant touché par une maladie dont le nom commence par la lettre C, et finit par la lettre R. Chaque seconde compte, comme le souligne le meilleur des patrons, en inspirant le plus beau défilé de sons chantés, un défilé à base de voix doubles, COMME chez Marc, un Marc qui se fera entendre, à coup sûr, à travers des histoires vraies, vécues en Italie, pensées en franco-canadien, pensées en langue parlées au pays de toutes les enfances, lorsque le soleil à rendez-vous avec une lune regardée par des garçons et des filles qui auront toujours vingt ans…grâce à un souvenir qui me fait dire que J’AI TOUJOURS ENVIE D’AIMER le rock du chanteur à l’éternel bandeau…un rock chanté tout doucement par ma VOISINE pour que l’enfant si proche d’elle-même trouve le titre idéal, destiné à un livre racontant plus de cent rencontres avec des enfants en difficulté à l’école, des enfants DONT ON NE VOULAIT PAS… Qui est ce « ON » au fait ? On n’ose pas le dire, sauf si on chante « MOTHER » en famille, en trio, pour dire à « ON », en criant s’il le faut, que « les enfants que nous sommes » (Patrice Ganansia avec moi sur www.nockitaliaradio.audio) vivent d’amour et de rien d’autre, comme le prouve ce petit film : http://www.youtube.com/watch?v=dwNHcdAVHEo 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *