De La Maison des Consuls à la maison d’Alfred Nobel

mirepoix

Le Crotoy, (Gare SNCF), Amiens (Auditorium du CRDP), en séance d’enregistrement lors d’un séjour à La maison des Consuls à Mirepoix, sur les écrans de l’auditorium de la FNAC de Grenoble : un extrait des images du clip de « Single », chanson créée sous le nom de Tondo Vincent (chercher Tondo BnF) , le son de la chanson « Single » a été remplacé par « Imagine », la chanson du siècle enregistrée par un Vincent Tondo à la une dans le cadre des prolongements d’une animation réunissant un public enthousiaste, de tous les âges.

En effet Vincent Tondo, 26 ans, vient de rencontrer Nino Ferrer, un artiste peintre italien, faisant de la musique par passion, par plaisir aussi, offrant à son public italien, des spectacles à l’américaine, grâce à des émissions de télévision programmées par la RAI, télévision du Service Public en Italie, Italie qui rime avec Nathalie, un des personnages inventés par Nino Ferrer dans sa chanson « Le téléfon ». « Chanson pour Nathalie » existe comme chanson, Noémie pas encore… En 1994, à quelques jours de l’exposition de Nino Ferrer à Coupole, Vincent Tondo dépose la partition d’une chanson intitulée Noémie, et rend visite à Nino Ferrer à La Taillade, sa propriété dans le Lot, pour lui parler du projet UNA BAMBINA BIONDA E BLU, une mélodie créée par Nino Ferrer comme face B de 45 tours, mélodie reprise dans l’album : Che fine ha fatto Nino Ferrer ? (en français : Qu’est devenu Nino Ferrer ?) Certaines chansons de Nino Ferrer, font aujourd’hui l’objet d’une proposition qui s’adresse aux personnes désireuses d’apprendre l’italien parce qu’elles s’intéressent à un retour en force, annoncé lors d’une table ronde par Guillaume Malaurie, journaliste, juste avant un concert de Vincent Tondo, concert dont on aura un avant-goût pendant la table ronde puisque Vincent Tondo répondra en chansons, aux questions posées par le journaliste.

À Paris, et dans toute la France, c’est la rentrée scolaire 2019, alors à l’occasion des 25 ans de l’exposition de Nino Ferrer, elle est envoyée sous un autre titre, un titre rappelant une chanson de Nino Ferrer, reprise en espagnol, dans un film de Pedro Almodovar… envoyée à qui ? Aux enseignants en école maternelle, mais pas que, puisque tous les chefs d’établissements d’écoles élémentaires, de collège, de Lycée, l’ont reçue, en principe, puisque les adresses officielles des établissements se trouvant à Grenoble, ont été utilisées pour communiquer quant à ce projet. Pourquoi Grenoble ? Parce que c’est à Grenoble que se trouve le plateau de tournage imaginé par une association, à l’initiative du centre culturel italo-français nommé « Santarella Francesca », un centre culturel rappelant le jumelage de Grenoble avec une ville en Italie, dans l’espoir de voir se développer, se multiplier, les rencontres entre enseignants d’italiens en France et enseignants de français en Italie, et entre artistes voyageant entre les deux pays pour composer au sens propre comme au figuré, sur la base des programmes scolaires, dans toutes les matières, sans oublier bien sûr les autres langues comme l’espagnol…

Le collectif Vincent Dominique Tondo ë Fils nous emmène à la sortie des concerts à Paris, souhaitant à tous une bonne année en évoquant la richesse d’un partage inspiré d’un carnet de voyage bien réel, vécu en famille, sous le nom de Tondo and Co, un voyage à refaire sur les pas des pionniers devenus des guides du nord au sud de Paris, pour ramener des chansons ayant donné LE SUD de Nino Ferrer, TU VEUX JOUER – VUOI GIOCARE CON ME ?, à savoir un film dont la suite a pour titre SWEET ROCK IN THE SOUTH… Pour participer à ce film, il suffit d’aller à cette page et s’inscrire comme acteur, au sens propre comme au figuré : www.quitusais.it/experience

Les maisons où a dormi le groupe Tondo and Co sont bien sûr informées en espérant qu’elles seront preneuses du spectacle, mis en scène pour être donné au moment de Noël et même avant, car depuis longtemps, chez Vincent Tondo alias Vincenzo Tondo, c’est tous les jours Noël depuis des générations vivant « Dans la chaleur des sons » décrite par celui qui a écrit « La chanson de Paris », livre préfacé par Giuseppe Mustacchi alias Milord, alias le « pâtre grec » qui a inspiré « Crotone Francophone avec un enfant par la main » et d’autres morceaux présentés comme chansons de Vincent Tondo sur le site de LA COCCINELLE : https://www.lacoccinelle.net/1211938-vincent-tondo.html

Mise en scène : Antoine-Guillaume & Vincent Tondo
https://www.facebook.com/Antoine-Guillaume-Vincent-Tondo-343491996600105/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>